Accueil > Actualités > Les Pirates alsaciens appellent à des primaires citoyennes ouvertes et (...)

Les Pirates alsaciens appellent à des primaires citoyennes ouvertes et apartisanes

mardi 1er mars 2016, par n@laf

Suite à la décision de M. Armand Jung, l’un des rares élus français à ne pas cumuler son mandat parlementaire avec un autre mandat local - bien qu’il l’ait fait jusque 2011 - de démissionner, l’organisation d’élections législatives partielles dans la 1ere circonscription de strasbourg a été annoncée. Et si cette fois, c’étaient les citoyens qui désignaient les candidats en lice ?

Au Parti Pirate Alsace, nous pensons qu’un député est moins le représentant d’un parti que celui des habitants de sa circonscription, et c’est pourquoi nous appelons à l’organisation d’une primaire locale apartisane pour désigner le meilleur candidat pour les quartiers centraux de Strasbourg.

Nous participerons à l’organisation d’un tel processus en mettant à disposition des outils techniques et notre connaissance (juridique et financière) de l’organisation d’une campagne électorale, quel que le soit le résultat de cette primaire citoyenne strasbourgeoise.

Il nous apparait clair, en nous inspirant d’autres modèles citoyens comme les cercles espagnols ou la démocratie participative de Saillans, que tout doit partir d’un forum ouvert durant lequel sera posé un diagnostic de départ, grâce auquel les strasbourgeois définiront ce qu’ils veulent et comment doit s’exercer la fonction de député.

Ainsi, nous croyons qu’un député n’est pas quelqu’un qui a ses idées propres, il est avant tout capable de synthèse et de compréhension. Il écoute ce que dit sa circonscription, au lieu de se faire le fidèle porte-flingue de son parti politique. Il fait remonter du bas vers le haut les problèmes du quotidien, les attentes de ses concitoyens, au lieu d’assener des dogmes pré-établis à ceux qui lui ont confié ce mandat. Il est un médiateur, il est avant toute chose un citoyen comme les autres.

C’est pourquoi nous avons la conviction qu’un bon député ne doit pas s’être porté candidat, mais au contraire a été désigné par ses pairs, par exemple grâce à une élection sans candidat ou tout autre méthode d’intelligence collective. Suite à quoi, en maintenant ouvert le processus de délibération collective initiée pendant les primaires, il sera à même une fois élu d’obtenir les avis de ses concitoyens pour déterminer ce qui est à même de servir vraiment l’intérêt général de l’ensemble de la nation, et non forcément de son seul territoire.

D’ailleurs, à l’instar de ce que fait la députée sans étiquette Isabelle Attard, nous croyons qu’il devrait mettre sa réserve parlementaire à la disposition d’un jury citoyen tiré au sort, qui aurait la responsabilité de sélectionner les projets méritant un soutien parlementaire.

Transparence, responsabilité, ouverture et intégrité seraient probablement quelques unes des valeurs indispensables au binôme citoyen qui ressortira.

C’est pourquoi nous rejoignons la position exprimée par Eric Schultz et invitons chaque strasbourgeois-e se sentant concerné à venir le 4 mars prochain à la brasserie Michel, à 18h30.


Partagez cet article :



Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Soutenir par un don