Accueil > Actualités > Réforme territoriale : Les bras nous en tombent

Réforme territoriale : Les bras nous en tombent

vendredi 25 juillet 2014, par mariemini

Les politiques qui nous "représentent" ont été assez astucieux avec leurs calculs politiques pour arriver à planter l’Alsace.

Nous vous avions écrit dans un précédent article tout le mal qu’il fallait penser de la méthode gouvernementale pour réformer les régions, néanmoins nous n’étions pas sans espoir que du bien puisse finalement en ressortir pour l’Alsace.
En effet, nos notables semblaient pour une fois dépasser les clivages locaux et partisans pour envisager une fusion avec la Lorraine. Les deux régions projetaient de faire jouer leurs complémentarités, c’était une ambition et une ouverture vers un projet d’avenir auquel on pouvait adhérer.

 Jeux politiciens : Paris est sourd aux demandes de l’Alsace

Et voilà que, par leurs jeux politiciens, nos "représentants" ont "planté" l’Alsace. Les uns, PS, étaient défavorables au découpage régional mais se sont abstenus de voter contre par solidarité avec le gouvernement, les autres, dans l’opposition ont voté non mais en défendant l’idée d’un conseil d’Alsace isolé. Désunie, l’Alsace, n’a pas réussi à se faire entendre "de Paris", c’est encore ainsi que cela se formule dans nos journaux.
Aucun député alsacien n’a approuvé ce projet, les deux députés PS se sont abstenus. Deux pétitions signées par plus de 40000 alsaciens rejettent la fusion. Et en conclusion,
l’Assemblée Nationale a tout bonnement ignoré les demandes de notre région au nom de "l’intérêt général". L’Alsace se voit imposer un projet qu’elle rejette unanimement. Elle place désormais tout son espoir dans un réexamen du projet par les sénateurs et les députés...si le parti dominant consent à se laisser fléchir...

 L’Alsace redevient périphérique

Elle se rêvait au centre d’un territoire rhénan transfrontalier, la voilà rejetée en extrême périphérie d’une région Champagne-Ardenne-Lorraine-Alsace sans cohérence, et qui se tournera nécessairement vers Paris. Un exemple, un seul : entre la gare TGV de Strasbourg et celle de Champagne-Adennes près de Reims, il faut un peu moins de deux heures, pour aller à Charlevilles-Mézières, il faut 3h30. On ira plus vite à Paris qu’au bout de la région.

Si l’on se fie à l’analyse de France Stratégie (le think thank du gouvernement), exprimée dans sa note "adapter la carte administrative et politique à la nouvelle géographie de la croissance", chaque région devrait bénéficier pour son développement du rayonnement d’au moins une métropole. Mais la méga-région conçue par les députés socialistes - en cachette de leurs collègues alsaciens - est pour le moins déséquilibrée de ce point de vue et peu cohérente territorialement puisque tiraillée entre l’attraction de Paris et celle de Strasbourg. Nancy ou Metz tenteront faiblement d’incarner le rôle de métropole régionale mais la centralité géographique ne peut suffire à créer une cohésion territoriale.

De telles décisions stérilisent le potentiel des territoires et de leurs habitants. Il faudrait au contraire, en accord avec les populations concernées, rechercher le cadre qui permettra le développement de chaque territoire de façon cohérente et inclusive.

 Les populations devraient être écoutées et entendues

Les populations ne devraient pas rester les spectatrices passives de ce qui les concerne au plus haut point. Nous, habitants de l’Alsace, des régions de l’Est, demandons à être consultés et à ce que le débat ne nous soit pas confisqué par nos lointains "représentants" nationaux.

Lire aussi les DNA : Des élus en échec
L’Alsace : Alsace : 13 députés votent contre

Pour info :
Strasbourg "légitime" en future capitale, jugent trois départements
Réforme territoriale « Une régression démocratique »
Réforme territoriale : déclaration commune des élus de la majorité alsacienne
Bancal !
Les écologistes d’Alsace en appellent aux sénateurs


Voir en ligne : Réforme territoriale : La nouvelle bataille pour Strasbourg mal engagée


Partagez cet article :



Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Soutenir par un don