Accueil > HED > Réponse à la Hadopi : une sphère non-marchande autonome peut exister (...)

Cet article est publié dans une rubrique dédiée à l’expression libre de nos membres, ou aux idées partagées, il n’engage que leur(s) auteur(s) respectifs.

Réponse à la Hadopi : une sphère non-marchande autonome peut exister !

jeudi 25 juillet 2013, par mariemini

Pour la Hadopi il n’y a pas d’échange, il n’y a que de la consommation.

"Les tenants de la légalisation du partage, comme la Quadrature du Net, SavoirsCom1 ou le Parti Pirate, soutiennent l’idée qu’il faut que la répression cesse de cibler les échanges non-marchands entre individus, en affirmant que ceux-ci correspondent à l’exercice de droits positifs vis-à-vis de la culture. Pour contrer cette approche qui gagne du terrain, la Hadopi a choisi de démontrer méthodiquement qu’il ne pouvait pas exister d’échanges "non-marchands" d’oeuvres en ligne et que ces pratiques ne correspondaient à vrai dire pas même à des "échanges"."
Autres référence : un article de blog de Philippe Aingrain Comment délimiter le partage non-marchand entre individus ?
Un texte de la Quadrature du Net :Pour une véritable politique numérique, arrêtons de mimer l’environnement physique !

L’article entier par le lien ci-dessous :


Voir en ligne : https://scinfolex.wordpress.com/201...


Image : Fortune cookie. Par opensourceway. CC-BY-SA. (illustration de l’article dans le blog ::Silex ::)

Partagez cet article :

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Soutenir par un don