Accueil > Qui sommes nous ? > Faits d’armes > Elections 2014 > Municipales 2014 > Réponses de candidats aux questions pirates > Réponse de Bertrand Burger aux questions pirates, hélas parvenue trop tard (...)

Réponse de Bertrand Burger aux questions pirates, hélas parvenue trop tard #Colmar

vendredi 21 mars 2014, par mariemini

Réponse datée du 21 mars mais perdue dans les profondeurs des messageries. Reçue le 26 mars. Nous la postons par principe.

Démocratie locale, démocratie liquide :

Si vous êtes élu (e), prévoyez-vous de consulter directement les citoyens sur vos choix essentiels ? Selon quelles modalités ?

Les technologies numériques permettent d’associer les citoyens de base au gouvernement des collectivités locales via un outil de démocratie directe appelé "démocratie liquide". C’est un outil qui favorise l’expression directe des citoyens au fil du temps sans se substituer aux modalités légales. En voici une courte description ici.

Pensez-vous qu’un tel outil améliorerait la communication des élus et des citoyens ?

En dehors de l’aspect technique , seriez-vous favorable à l’utilisation de cet outil ou d’un outil analogue ?

cf. notre carte interactive : www.colmarveutbouger.fr
et notre programme sur le sujet :
http://burger-colmar2014.fr/programme/D%e9mocratie%20locale%20et%20citoyenne.pdf


Transparence

La transparence de la gestion d’une collectivité est garante du respect de l’intérêt public.

C’est un sujet important pour les électeurs, comment vous y engagerez vous ?

Adhérez-vous à la charte d’Anticor ou à Transparency International France ?

Oui, nous avons signé la charte Anticor le 14 février, après avoir été les premiers à envisager de le faire à Colmar.

Open Data

Dans le cadre d’une politique de transparence complète, êtes-vous favorable à la communication de l’ensemble des données relatives à la commune dans un portail ouvert au public (open data) : budget, subventions, délibérations, marchés publics etc.?

Quel outils prévoyez-vous à cet effet ?

Mise en ligne sur le site Internet, en parallèle avec la dématérialisation de la plupart des procédures internes.

Logiciels libres

De plus en plus d’administrations font le choix de privilégier les logiciels libres, conformément aux orientations gouvernementales (circulaire du 19/09/2012).

Un tel choix garantit la liberté de gestion de la collectivité et permet d’économiser l’achat de licences. Quel est votre position à ce sujet ?

Nous sommes plutôt favorables, par exemple, à un passage à Open Office, en concertation avec les autres administrations avec lesquelles nous sommes régulièrement en contact pour limiter les problèmes de compatibilité. En revanche, pour les systèmes d’exploitation, il nous semble délicat d’abandonner Windows. Mais tout est faisable si vous parvenez à m’en convaincre.


Les droits numériques

Les libertés numériques sont de plus en plus les libertés tout court...

A l’échelle municipale ou intercommunale, leur respect implique la limitation des fichiers individuels à ce qui est strictement nécessaire, conformément à la réglementation de la CNIL.

Par ailleurs la vidéosurveillance dont l’efficacité n’est pas prouvée, ne doit être mise en oeuvre que selon les dispositions prévues par la CNIL

Vous engagez-vous au strict respect du cadre réglementaire établi par la CNIL ?

Oui.

Nous vous rappelons par ailleurs la présence sur notre liste de Damien Meyer, ancien candidat du Parti Pirate aux législatives 2012 (meilleur score de France, avec Antoine Walter, qui nous soutient).

Bien cordialement,

Bertrand Burger


Voir en ligne : Colmar veut bouger


Partagez cet article :



Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Soutenir par un don