Accueil > Qui sommes nous ? > Faits d’armes > Elections 2014 > Municipales 2014 > Réponses de candidats aux questions pirates > Réponses aux questions pirates - Colmar, liste Gilbert Meyer

Réponses aux questions pirates - Colmar, liste Gilbert Meyer

jeudi 20 mars 2014, par Nicolas Petitdemange

 Démocratie locale, démocratie liquide

Dès 2008, j’ai placé mon action sous le signe du développement de nouvelles formes de participation citoyenne. Cette participation vise à promouvoir l’intérêt général par le débat. Nous nous appuyons, pour ce faire, sur de nombreux outils : les réunions de quartier (une réunion annuelle pour chaque quartier), 3 conseils de quartier, et une structure propre à la Ville de Colmar : le Conseil Économique, Social et Environnemental, lui-même composé de 5 commissions.

J’ajoute que depuis juin 2009, et afin de permettre à chacun d’accéder dans les meilleures conditions aux séances du Conseil Municipal, les débats de l’assemblée locale sont accessibles en permanence et dans leur intégralité sur le site Internet de la Ville de Colmar. Les enregistrements sont mis en ligne le mercredi suivant chaque conseil. Les différentes séances sont consultables rétrospectivement durant une année. Adresse de consultation : www.colmar.fr. La télévision TV7 (Vialis) diffuse elle aussi les séances du conseil sur le réseau câblé colmarien chaque jeudi suivant la réunion de l’assemblée locale, aux horaires suivants : 14h30 et 20h30. Deux nouvelles prestations au service de la démocratie de proximité.

 Transparence

Je n’ai pas signé la charte Anticor, car je m’interroge sur sa légitimité : en quoi ses prescripteurs seraient-ils plus moraux que les élus, soumis au vote démocratique ? Par ailleurs, je ne crois pas avoir été jamais mis à défaut sur une question de transparence. L’engagement d’un élu est un engagement de confiance et de responsabilité. Pour moi, ce principe, qui guide toutes mes actions, se suffit à lui-même.

 L’open data

Les dispositions législatives et réglementaires imposent déjà la publication des principales données relatives au budget des collectivités. Celles-ci sont donc nécessairement et de facto transparentes. Par ailleurs, la publication du journal municipal et le site internet de la Ville contribuent à la diffusion optimale des informations.
Les logiciels libres
nous utilisons des outils du « monde libre » depuis les années 2002. En effet, dans toutes les écoles primaires et maternelles de la Ville, nous avons déployé plus de 450 micro ordinateurs avec les outils bureautiques du monde libre. Nous essayons dans la mesure du possible et au vu des impératifs rencontrés, de privilégier une telle démarche. Ainsi, le dernier marché en cours comportait un certain nombre de configurations de ce type.

 Les droits numériques

Bien entendu, l’utilisation de fichiers individuels ne peut se faire que dans le strict respect des dispositions législatives et réglementaires, et conformément à la réglementation de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés. Ces dispositions étant d’ordre public, elles s’imposent forcément, et le maire n’a pas besoin de prendre un engagement particulier pour y souscrire.


Partagez cet article :



Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Soutenir par un don