Accueil > Qui sommes nous ? > Faits d’armes > Resistance #PJLRenseignement > Réunion du 6 mai contre le PJL Renseignement : mobilisation

Réunion du 6 mai contre le PJL Renseignement : mobilisation

mardi 5 mai 2015, par mariemini

La loi vient d’être votée par la grande majorité des députés. En Alsace un seul député a défendu les principes démocratiques, Patrick Hetzel. En Moselle Aurélie Filippetti sauve l’honneur des socialistes pour la grande région.

C’est fait, on s’y attendait. Ce gouvernement n’écoute ni les magistrats, ni les avocats, ni les spécialistes de l’internet, ni les associations de défense des droits humains, ni les citoyens qui se mobilisent, ni personne. Il veut absolument des pouvoirs exorbitants avec une une loi qui sera pérenne à la différence du Patriot Act.
Cette semaine, le Sénat américain a voté le Freedom Act, qui revient sur les décisions qui permettaient à la CIA de surveiller les citoyens librement.

Nous aurons un Patriot Act à la française comme le dit Benjamin Bayart : avec la surveillance de masse mais sans les moyens humains nécessaires pour prévenir les attentats commis par des "djihadistes" bien connus des services. Et avec encore moins de garanties.

Ce n’est pas une loi contre le terrorisme, c’est la loi d’un état qui se donne les moyens de devenir policier.
Voici une définition de l’état policier citée par Laurent Chemla :
« L’État de police est celui dans lequel l’autorité administrative peut, d’une façon discrétionnaire et avec une liberté de décision plus ou moins complète, appliquer aux citoyens toutes les mesures dont elle juge utile de prendre par elle-même l’initiative, en vue de faire face aux circonstances et d’atteindre à chaque moment les fins qu’elle se propose : ce régime de police est fondé sur l’idée que la fin suffit à justifier les moyens. »
À L’État de police s’oppose l’État de droit. Raymond Carré de Malberg
C’est exactement ça, on nous demande de faire confiance à l’état pour faire ce qu’il faut dans l’intérêt général sans contrôle véritable puisqu’il sera quasi impossible de saisir la justice.

La mobilisation doit continuer, les sénateurs n’ont pas encore voté, il faut obtenir le retrait de ce projet ou à défaut des amendements supprimant les mesures les plus contestables.

La réunion de demain devrait être le point de départ d’actions publiques à Strasbourg, en Alsace pour faire entendre nos arguments.


Voir en ligne : Contre la loi sur le renseignement, une réunion mercredi à Strasbourg


- Projet de loi sur le renseignement : quatorze pour, un député contre en Alsace (Patrick Hetzel, UMP) http://www.dna.fr/actualite/2015/05/05/projet-de-loi-sur-le-renseignement-le-vote-des-deputes-alsaciens
- L’Assemblée nationale vote la surveillance de masse des citoyens français ! http://www.laquadrature.net/fr/lassemblee-nationale-vote-la-surveillance-de-masse-des-citoyens-francais
- Blog de M. Hetzel : http://www.patrick-hetzel.fr/actualites1.html?page=1
- Le projet de loi sur le renseignement massivement approuvé à l’Assemblée
http://www.lemonde.fr/pixels/article/2015/05/04/que-contient-la-loi-sur-le-renseignement_4627068_4408996.html#i5KfWFX4oBmFgupI.99
- Analyse détaillée du scrutin : http://www2.assemblee-nationale.fr/scrutins/detail/%28legislature%29/14/%28num%29/1109


Partagez cet article :



Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Soutenir par un don